Aller au contenu principal

Le quasi-accompagnement des employés en deuil au sein des entreprises

Les situations de deuil au travail représentent un enjeu courant et ordinaire pour les entreprises. Le contraste est pourtant important entre la fréquence de ces situations de deuil en milieu professionnel et le manque de réflexions collectives engagées par les employeurs. Cet article se base sur une recherche anthropologique menée dans des entreprises du Valais francophone et démontre que la manière des entreprises de traiter le deuil peut s’apparenter à un quasi-accompagnement. Les entreprises sont peu préparées à identifier et traiter les problématiques liées au deuil. Selon la juriste Haubold (2008), cela pourrait être dû au fait que celles-ci se préoccupent de la résolution des problèmes avérés sans les anticiper et que les responsables du personnel ne perçoivent pas le deuil comme un problème a priori dans les rapports d’entreprise. Chaque situation est donc gérée dans sa singularité, au cas par cas. L’auteur de cet article se base sur la définition de l’accompagnement de Paul (2004) qui définit une double caractéristique de l’accompagnement : il doit être perçu comme une posture spécifique et informelle, et il se caractérise comme un cheminement temporaire visant à aider une personne fragilisée. Le mode d’accompagnement adopté par les responsables du personnel dans les entreprises reste donc toujours incomplet et inachevé, laissant à chaque individu le soin de trouver la « bonne » attitude à adopter. Cet état de fait témoigne de la crainte des entreprises de banaliser la mort, pourtant, ce manque pourrait favoriser son oubli.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Berthod Marc-Antoine
Références

Berthod, M.-A. (2009). Le quasi-accompagnement des employés en deuil au sein des entreprises. Pensée plurielle, 22, 89-98.

Liens
Recherche(s) liée(s)
Retour en haut