Aller au contenu principal

Toucher un résident âgé atteint de démence : une évidence aux multiples facettes

Le toucher et le massage simple font partie des interventions non pharmacologiques de première intention dans la prise en charge globale des soins aux personnes âgées démentes. Ces gestes ont des effets favorables aussi bien sur le niveau d’anxiété et d’estime de soi des personnes âgées démentes (PAD) que sur la qualité d’une relation. Ils sont néanmoins pratiqués de manière très inégale par les soignants alors que cette population requiert de nombreux soins corporels. Cette étude analyse les représentations des PAD qu’ont les soignants ainsi que leurs perceptions des pratiques du toucher. La recherche met en outre en lumière leurs manières de faire face aux difficultés rencontrées.

Auteur-e-s
Anchisi Annick
Borel Catherine
Follonier Marie-Christine
Kühne Nicolas
Schaub Corinne
Références

Schaub, C., Follonier, M.-C., Borel, C., Anchisi, A. & Kühne, N. (2012). Toucher un résident âgé atteint de démence : une évidence aux multiples facettes. Recherche en soins infimiers, 111, 44-56.

Liens
Retour en haut