Aller au contenu principal

L'émergence des collectifs d'usager-ère-s en santé mentale en Suisse romande (1970-1980) : une contextualisation

Dans ce chapitre d’un ouvrage qui analyse le rôle d’associations dans la défense des droits des personnes concernées par des troubles psychiques, Vigine Stucki propose une perspective historique pour comprendre le contexte dans lequel différents collectifs (tels que l’Adupsy, le Graap, puis l’Afaap et l’Anaap) sont apparus en Suisse romande. Son analyse permet de saisir comment le mouvement antipsychiatrique suisse romand s’est construit grâce aux apports de différents acteurs tels que des groupes militants genevois, des auteurs critiques vis-à-vis de la psychiatrie (tels que Michel Foucault, Robert Castel, ou encore Ronald Laing), le Réseau international d’alternative à la psychiatrie, mais bien sûr aussi des professionnel·e·s et des personnes concernées.

Résumé : Noémie Pulzer

Auteur-e-s
Stucki Virginie
Références

Stucki, V. (2017). L'émergence des collectifs d'usager-ère-s en santé mentale en Suisse romande (1970-1980) : une contextualisation. In S. Romanens-Pythoud, Folie à temps partiel - D'objet de soins à citoyen (pp. 15-43). Chêne-Bourg : Editions Médecine & Hygiène.

Retour en haut