Aller au contenu principal

Les clubs de sport de proximité : un contexte favorable à l'engagement juvénile ?

Cet article prend le parti d’interroger l’engagement dans une perspective enfantine en analysant la participation de filles à une pratique sportive en club. L’investigation ethnographique, menée dans quatre clubs (de twirlings bâton et de football féminin) aux environnements populaires, a ouvert deux perspectives de réflexion sur les raisons de l’engagement juvénile : 1) la vie associative produit de la familiarité, de la proximité et de la protection et 2) l’appropriation de la pratique sportive passe par une action constante de négociation et de réinterprétation, vis-à-vis de l’institution sportive et de l’ordre social. C’est pourquoi ces clubs peuvent être qualifiés de petites communautés d’appartenance et de lutte, dans lesquelles les sociabilités enfantines sont envisagées en tant que pratiques directement en prise avec l’espace social, cela amenant à envisager le club de sport comme un domaine d’engagement.

Auteur-e-s
Golay Dominique
Malatesta Dominique
Références

Malatesta, D. & Golay, D. (2015). Les clubs de sport de proximité : un contexte favorable à l'engagement juvénile ? In C. Bouneau & J.-P. Callède (Dir.), Figures de l'engagement des jeunes (pp. 119-132). Pessac : Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut