Aller au contenu principal

Les expériences du travail assigné dans le cadre du chômage en Suisse

Dans cet article, Morgane Kuehni propose une typologie des expériences de l’assignation au travail en se focalisant sur la manière dont les individus intériorisent les contraintes de cette forme particulière d’emploi, en (ré)interprètent le sens et aménagent des modes de traductions spécifiques pour les intégrer dans leur trajectoire de vie. Elaborée sur la base d’entretiens semi-directifs menés avec des personnes assignées à ce type de programmes, la typologie proposée amorce un raisonnement théorique en repérant les (dis)similitudes et en donnant la clé de tensions ou d’oppositions qui structurent l’expérience de l’assignation. Elle montre la nécessité d'éviter une lecture dualiste des emplois temporaires qui, d'un côté s'arrêterait à une critique pointant uniquement leurs dimensions coercitives et disciplinaires, et de l'autre côté, succomberait aux sirènes de la sacralisation du travail comme support unique du lien social, indépendamment du contexte et des conditions dans lesquels il est exercé.

Auteur-e-s
Kuehni Morgane
Références

Kuehni, M. (2016). Les expériences du travail assigné dans le cadre du chômage en Suisse. In L. Demailly, J. Calderon & S. Muller (Dir.), Aux marges du travail (pp. 157-167). Toulouse : Octares.

Retour en haut