Aller au contenu principal

Les marketing alternatifs : Etat des lieux

En raison des changements qui s’opèrent au sein du marketing depuis quelques années, on assiste à l’émergence d’une publicité de connivence qui joue sur l’humour, l’intertextualité et le second degré. L’article s’intéresse aux nouvelles tendances qui influent sur la publicité et aux modalités de la publicité de demain.

La foison des « marketings alternatifs » est symptomatique de deux tendances : premièrement, le passage d’un marketing de masse à un marketing « de niches », qui tient compte des diverses sensibilités et adapte ses produits en fonction, et deuxièmement le passage d’un marketing de production (de masse) à un marketing de consommation (one to one), qui porte sur les nouvelles formes de communication et privilégie la relation individualisée avec le prospect ainsi qu’une offre qui s’adapte pour s’imposer au « consom’acteur ».

Il convient aujourd’hui de parler de « cross-marketing », un mélange de genres mais aussi une passerelle entre les marketings. A termes, certaines tendances comme le marketing ethnique, pourraient s’estomper en raison de la croissante tendance à l’assimilation. Au lieu d’être différenciés, les produits seront à l’avenir plus personnalisés, favorisant l’apparition des « consom’acteurs ». Enfin, l’accès à l’information se démocratisant, le rôle social et culturel des entreprises se fera de plus en plus prégnant, celles-ci devant progressivement être plus sensibles aux paramètres éthiques et à leur communication.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Lugrin Gilles
Références

Lugrin, G. (2009). Les marketing alternatifs : Etat des lieux. In Y. Lebtahi & F. Minot (Eds), La Publicité d'aujourd'hui. Discours, formes et pratiques (pp. 193-207). Paris : L'Harmattan.

Retour en haut