Aller au contenu principal

Les politiques d'accueil de la petite enfance : un débat feutré, un débat sans fin...

Cet article aborde quelques éléments du développement de la politique de la petite enfance en Suisse romande, un domaine dans lequel des progrès notables sont observables ces dernières années.

Les auteur-e-s évoquent quelques aspects du débat qui a lieu en Suisse et plus particulièrement en Suisse romande au sujet de l’accueil de la petite enfance. Après une arrivée à pas feutrés dans l’agenda politique Suisse, le nombre de places d’accueil s’est remarquablement développé en Suisse romande, et plus particulièrement dans les grandes villes. Il faut relever toutefois que la pénurie demeure, de manière plus appuyée en périphérie, essentiellement pour des raisons de charge financière.

L’article attire également l’attention sur la conséquence de l’accroissement du nombre de places qui a provoqué une pénurie de personnel qualifié en raison des normes édictées. Les auteur-e-s posent ainsi la question de savoir que faire pour remédier à ce décalage entre l’augmentation constante de la demande, doublée de l’augmentation de l’offre, et le manque de personnel qualifié. La solution envisagée par nombre de décideurs serait d’assouplir les normes, concernant soit le taux d’encadrement, soit le niveau de qualification du personnel éducatif, soit les deux. Ce qui peut entraîner des conséquences néfastes en termes de bonnes actions socioéducatives et en termes de hiérarchisation des fonctions éducatives.

Annelyse Spack et Gil Meyer concluent cet article en soulevant la question de la généralisation du slogan « conciliation vie familiale – vie professionnelle» qui ne prend pas en considération les contrastes constitutifs de la première comme de la seconde.

Auteur-e-s
Meyer Gil
Spack Annelyse
Références

Meyer, G. & Spack, A. (2011). Les politiques d'accueil de la petite enfance : un débat feutré, un débat sans fin... Le Furet : revue de la petite enfance et de l'intégration, 66, 4-5.

Retour en haut