Aller au contenu principal

Les relations entre parents, professionnelles et enfants : le sens du métier contre la tentation de la psychanalyse

Cet article de Robert Frund démontre comment les relations entre les parents, les professionnel-le-s et les enfants dans les institutions de la petite enfance font parfois les frais d'une psychologisation du travail éducatif, les éducateur-ice-s de la petite enfance (EPE) ayant tendance à expliquer les comportements difficiles auxquels ils/elles sont confronté-e-s comme étant liés aux parents et aux histoires familiales.

Cette vulgarisation à outrance de la psychanalyse, avec comme modèle Françoise Dolto, aboutit à une catégorisation de sens commun expliquant les comportements par les caractéristiques individuelles. Cette manière de procéder renforce le flou de la professionnalisation des EPE en empêchant toute intervention de ceux/celles-ci, se déresponsabilisant face à la situation, dont la difficulté serait imputable aux parents.

Pourtant, le professionnalisme des EPE consiste à s'éloigner du sens commun, à produire une décentration en réfléchissant aux liens entre l'enfant et l'institution. Le jugement porté sur la conduite des parents n'est pas du ressort intellectuel et éthique de l'éducateur-trice, il est en outre improductif quant à leur pratique.

Lors de situations problématiques, le sens du métier des EPE doit les pousser à collaborer avec les parents afin de mettre en place une stratégie de contournement au domicile comme au sein de l'institution, et ainsi de procéder à l'affirmation de la spécificité de leur pratique professionnelle.

Résumé : Sarah Kiani

Auteur-e-s
Frund Robert
Références

Frund, R. (2005). Les relations entre parents, professionnelles et enfants : le sens du métier contre la tentation de la psychanalyse. Revue [petite] enfance, 93, 22-30.

Retour en haut