Aller au contenu principal

Les trois mondes de l'assistance publique

Cet article repose sur une recherche en cours concernant l'émergence et les transformations des politiques d'assistance publique en Suisse depuis la fin du XXIème siècle.

Dans les sociétés modernes, toute personne qui a besoin d'assistance doit posséder un statut qui officialise son appartenance, question qui est au cÅ“ur de la production de l'État social. Un processus de désignation des personnes pouvant prétendre à un secours est donc mis en place, définissant les catégories de l'assistance publique. Chaque période définit un idéal-type auquel les assistés potentiels doivent correspondre. Les auteurs distinguent trois idéaux-types produits par la société suisse à des périodes différentes : le premier, à l'époque préindustrielle, basé sur la stabilité du groupe fait naître le droit selon l'origine, le second, à la fin du XIXème siècle fonde le droit sur le domicile et sur une régulation de la mobilité et le troisième, contemporain, suppose une représentation globalisée du groupe en fonction du principe de dignité humaine. Même si chaque société aide d'abord ses pauvres, la manière dont la relation d'appartenance est appréhendée est variable entre la fin du XIXème siècle et aujourd'hui. Ces trois idéaux-types se succèdent, mais ne s'effacent jamais complètement et des survivances des idéaux précédents existent dans notre société contemporaine. Ces éléments permettent de comprendre la vision qu'une société a d'elle-même en définissant qui fait ou non partie du groupe.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Frauenfelder Arnaud
Keller Véréna
Tabin Jean-Pierre
Togni Carola
Références

Tabin, J.-P., Frauenfelder, A., Togni, C., & Keller, V. (2007). Les trois mondes de l'assistance publique. In T. S. Eberle & K. Imhof (Eds.), Sonderfall Schweiz (pp. 210-225). Zurich: Seismo Verlag.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut