Aller au contenu principal

Lutter contre le dopage par une dépénalisation reconstructive du sportif coupable : les enjeux juridiques et les ambiguïtés sociales du projet Windop

La lutte contre le dopage montre une tendance croissante à articuler un axe du droit, construit sur la sanction, et un axe de la régulation enraciné dans des principes d’arbitrage et de conciliation attentifs aux notions de dignité des sportifs. Les auteur-e-s illustrent leurs propos et les ambiguïtés de cette lutte à travers l’analyse socio-juridique des premiers éléments de mise en œuvre du projet-pilote de lutte antidopage Windop. Ce dernier, soutenu financièrement par l’Agence mondiale antidopage (AMA) et bénéficiant de l’expertise de sociologues et de psychologues, vise depuis 2010 à réhabiliter des sportifs convaincus de dopage, à travers diverses mesures d’accompagnement destinées à reconnaître la faute, à prévenir les récidives et à reconstruire un avenir sportif.

Auteur-e-s
Hafner Yann
Jaccoud Christophe
Malatesta Dominique
Veuthey Alexandra
Références

Veuthey, A., Jaccoud, C., Malatesta, D. & Hafner, Y (2011). Lutter contre le dopage par une dépénalisation reconstructive du sportif coupable : les enjeux juridiques et les ambiguïtés sociales du projet Windop. In Actes de la 3e Conférence internationale « Droits de l’homme et dopage ». Rennes : Université de Rennes.

Retour en haut