Aller au contenu principal

Misère de la gestion de la misère en Suisse

Dans le cadre d'une récente étude sur la mendicité, nous avons réalisé une enquête de terrain dans trois dispositifs sociaux d'une ville de Suisse romande destinés (notamment) aux personnes sans domicile : un premier offrant contre une somme symbolique un lit pour la nuit (l'Abri), un second des repas du soir gratuits (la Cantine) et un troisième des possibilités de faire sa lessive (moyennant une modeste contribution financière), de prendre une douche et d'accéder à des soins (dentiste, infirmière, ostéopathe) (la Laverie).

Dans le cadre de cette enquête, nous avons constaté que ces trois dispositifs, malgré des origines différentes, des organisations diverses et des assises idéologiques variées, présentent des similarités sur plusieurs points que l'observation systématique des règles (1) qui président à la gestion sociale des populations qui fréquentent ces dispositifs nous a permis de mettre au jour (2).

Cet article décrit ces similarités et en propose une explication. Il est organisé en quatre parties. Dans les trois premières parties, nous décrivons le fonctionnement et les règles qui président à l'organisation de chacun des dispositifs observés dans notre enquête, et nous proposons dans une quatrième partie une synthèse de nos observations.

Auteur-e-s
Ansermet Claire
Tabin Jean-Pierre
Références

Ansermet, C. & Tabin, J.-P. (2014). Misère de la gestion de la misère en Suisse. Le Sociographe, 48, 45-55.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut