Aller au contenu principal

Mort, territoires et citoyenneté

Les morts appartiennent-ils à une famille, à une nation ou à une terre? Partant de cette question, ce texte propose une réflexion sur les motivations qui guident le choix - délibéré ou contraint - d'un lieu d'inhumation, et sur les normes administratives et légales qui sous-tendent un tel choix. Il explore cette articulation entre volonté d'un ancrage posthume et régulation étatique en se basant sur divers matériaux théoriques et empiriques pour mettre en lien la notion de citoyenneté avec la nécessité d'inscrire les morts dans des espaces publics et dans un territoire.

Auteur-e-s
Berthod Marc-Antoine
Références

Berthod, M.-A. (2019). Mort, territoires et citoyenneté. In G. Clavandier & F. Michaud Nérard (dir.), Les cimetières, que vont-ils devenir ? (pp. 111-124). Paris : Hermann.

Retour en haut