Aller au contenu principal

Ni soignant ni patient : clarifier le rôle des proches dans la relation thérapeutique

La pénurie de main-d’oeuvre qualifiée,associée au vieillissement de la population et à la maîtrise des coûts de la santé ont fait progressivement du domicile un lieu de prise en charge complémentaire à l’hôpital.L’importance du rôle des proches est dès lors en pleine croissance. Paradoxalement,leur rôle, pour évidente que soit leur intervention, ne fait l’objet d’aucune définition communément admise. Dans cet article, les auteur-e-s analysent les enjeux liés à ce défaut et nous nous arrêtons sur les paramètres à considérer pour formaliser leur statut. S’il est souvent question pour les soignants de patient «partenaire» dans les débats actuels, ce statut pourrait s’élargir aux proches et leur assurer une reconnaissance sociale qui, en l’état, ne leur est accordée que très partiellement.

Auteur-e-s
Papadaniel Yannis
Berthod Marc-Antoine
Brzak Nicole
Références

Papadaniel, Y., Berthod, M.-A. & Brzak, N. (2016). Ni soignant ni patient : clarifier le rôle des proches dans la relation thérapeutique. Revue médicale suisse, 540, 2034-2036.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut