Aller au contenu principal

Orienter les élèves : le poids des pratiques enseignantes à la fin de l'école obligatoire en Suisse romande

Cet article questionne le rôle joué en Suisse par les enseignant-e-s dans les choix d’orientation vers l’enseignement secondaire II des élèves issus des filières préprofessionnelles. Cette influence, loin de se réduire aux décisions prises en conseil de classe de fin d’année, se déploie tout au long de l’année : le travail enseignant ne se limite pas à montrer aux élèves ce qui est possible, mais ce qui est attendu par la logique des filières, transformant ou renforçant leurs dispositions. Au final, la pratique de l’orientation ne se comprend qu’en référence aux habitus de (fraction de) classe et de genre des enseignant-e-s.

*****

This article highlights the teachers’ influence on youngsters’ educational choices in upper- secondary education who are assigned to less demanding tracks. Teachers’ influence cannot be reduced to the final decisions during school councils but is as well effective all along the school year: teachers are not only pointing the possible educational options to pupils but also allocate them to the most probable routes expected by the tracks they are assigned to, changing or strengthening their dispositions. In the end, teachers’ decisions are informed by their class fraction and gender habitus.

Auteur-s
Delay Christophe
Références

Delay, C. (2018). Orienter les élèves : le poids des pratiques enseignantes à la fin de l'école obligatoire en Suisse romande. L'orientation scolaire et professionnelle, 47(2). doi: 10.4000/osp.6030

Liens
Retour en haut