Aller au contenu principal

Personnes âgées démentes : quelles activités pour quel bien-être ?

L'activité, au coeur du travail de l'ergothérapeute et de la vie quotidienne de chaque personne, est une condition fondamentale de santé comprise comme un état général de bien-être.

La santé est fortement influencée par les caractéristiques propres à l'individu ainsi que son environnement. Dans le cas de personnes âgées atteintes de démence, le travail du-de la thérapeute vis-à-vis de l'environnement prend tout son sens, celui-ci ayant une véritable portée sur la vie du client. En effet, l'ergothérapeute travaille principalement sur deux axes, l'environnement et la personne, dans une vision holistique de l'individu. Dans un cas de démence, le soignant ne peut pas agir directement sur la maladie mais bien sur l'environnement du client en le modifiant afin de lui redonner du sens.

L'article d'Isabel et de Pierre Margot-Cattin insiste sur l'importance de la participation des personnes âgées démentes aux activités afin de leur permettre de développer un sentiment d'appartenance et d'identité. Car bien que l'activité puisse sembler une source de danger pour la personne, elle lui permet également de retrouver une certaine autonomie perdue, sachant qu'une personne âgée, bien que démente, a toujours les mêmes besoins que tout un chacun. Le thérapeute doit focaliser sur les ressources de la personne âgée démente plutôt que sur ses déficits et permettre un changement de regard sur elle en prenant non seulement en compte l'ensemble de ses besoins mais également son histoire de vie.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Margot Cattin Isabel
Margot-Cattin Pierre
Références

Margot-Cattin, I., & Margot-Cattin, P. (2005). Personnes âgées démentes : quelles activités pour quel bien-être ? In M.-H. Izard & N. Richard (Eds.), Expériences en ergothérapie, 18ème série (pp. 223-231). Montpellier: Sauramps médical.

Retour en haut