Aller au contenu principal

Populations Roms et santé

L’état de santé des personnes dites «Roms» est largement moins bon que celui des populations non roms voisines avec une espérance de vie inférieure de 5 à 15 ans. Cet état de fait résulte essentiellement d’une exposition à des déterminants de santé défavorables et à l’expérience de politiques d’exclusion. La recherche biomédicale et en sciences sociales s’est peu intéressée à ces populations et les connaissances disponibles sont limitées. L’accès insuffisant aux services publics, notamment de santé, et les pratiques cliniques non optimales sont des facteurs modifiables. Des interventions ciblant ces domaines peuvent réduire les inégalités sociales de santé, y compris en Suisse.

Auteur-e-s
Bodenmann Patrick
Hourton Gilles
Jackson Yves
Tabin Jean-Pierre
Wolff Hans
Références

Jackson, Y., Tabin, J.-P., Hourton, G., Bodenmann, P. & Wolff, H. (2015). Populations Roms et santé. Revue médicale suisse, 467, 735-739.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut