Aller au contenu principal

Pratiques funéraires et ressources des migrants en procédure d'asile confrontés à la mort d'un proche

Du fait de leur inscription dans le processus d’asile et à cause des statuts que leur confèrent les lois nationales dans le domaine, les migrants requérants d’asile ne peuvent que très difficilement quitter la Suisse en cas de décès d’un proche resté au pays. Aussi, dans cet article, nous présentons les résultats d’une étude qualitative exploratoire portant sur les pratiques mises en oeuvre et sur les ressources mobilisées par ces migrants confrontés à un tel événement. Les résultats témoignent d’un deuil mis parfois en suspens qui ne peut se comprendre que par la conjugaison des contraintes structurelles associées à leur statut juridique, d’une part, et par les ressources qu’ils sont à même de mobiliser dans ce temps d’attente qu’est l’asile, d’autre part.

Because they are in the process of requesting asylum and because of the statutes that apply to them by national law, it is very difficult for asylum seekers to leave Switzerland in the event of the death of a relative in their native country. In this article, we present the results of an exploratory qualitative study on the practices implemented and the resources mobilized by these migrants to deal with such an event. The results show that mourning is sometimes put on hold because of a combination of structural constraints associated with their legal status on the one hand, and on the other, the resources they are able to mobilize while waiting for asylum.

Auteur-e-s
Konan N'Dri Paul
Girardet Khedidja
Références

Konan, N. P. & Girardet, K. (2019). Pratiques funéraires et ressources de migrants en procédure d'asile confrontés à la mort d'un proche. Diversité urbaine, 18, 129-147. doi.org/10.7202/1059595ar

Liens
Retour en haut