Aller au contenu principal

"Quartiers Solidaires" : une méthodologie d'action communautaire

C’est suite à la fermeture d’un centre de rencontre pour seniors à Bellevaux, un quartier de Lausanne, que naît au début des années 2000 le premier projet « Quartiers Solidaires ». Concrètement, l’association Pro Senectute Vaud (PSVD) décide d’aller à la rencontre des retraités du quartier et de les questionner sur leurs souhaits et attentes en matière de prestations d’animation sociale. Face à l’importante augmentation du nombre d’aînés, liée à l’accroissement de l’espérance de vie et au changement qualitatif de la population de retraité-e-s (transition de la génération silencieuse à celle des baby-boomers) [Viriot Durandal et al., 2015], mais aussi face à la conscience de l’épuisement des différentes associations locales et au manque de moyens des politiques sociosanitaires, PSVD a senti la nécessité d’adapter les prestations proposées aux seniors du canton de Vaud. Soutenue dans sa démarche par la fondation Leenaards , l’association s’oriente alors résolument vers l’émergence de nouvelles formes d’implications citoyennes et d’animation.

Auteur-e-s
Plattet Alain
Hugentobler Valérie
Zwygart Marion
Références

Plattet, A., Hugentobler, V. & Zwygart, M. (2019). "Quartiers Solidaires" : une méthodologie d'action communautaire. Retraite et société, 79(1), 125-135.

Liens
Retour en haut