Aller au contenu principal

Réflexions sur l'art de rendre thérapeutique l'activité en se basant sur des concepts scientifiques

La notion d'activité est au centre des préoccupations de l'ergothérapie. Cette activité humaine est pourtant peu définie et délimitée. Une discussion, retracée brièvement par Isabel Margot-Cattin dans son intervention au 4e symposium francophone d'ergothérapie, se met en place dès les années 80 au sein de la profession.

Ainsi, l'auteure nous invite à réfléchir aux diverses dimensions de cette notion floue qui désigne autant les activités humaines quotidiennes que les actes moins anodins, pour en percevoir la portée et les implications, dans le travail d'ergothérapie comme dans la vie de tous les jours.

Les aspects, aussi bien psychologiques que physiques ou temporels, de l'activité sont dégagés, rendant compte de la complexité de la notion qui ne se restreint pas, loin s'en faut, aux besoins de base de l'individu tels que se vêtir ou se nourrir. L'oratrice met en exergue l'activité en la définissant comme cruciale pour donner un sens à l'existence en ne permettant pas uniquement de faire mais d'être, et en participant d'une reconnaissance sociale.

Enfin, c'est du rôle essentiel de l'activité pour le bien-être et la santé dont nous parle Isabel Margot-Cattin ainsi que de la mise en évidence de ce lien à l'aide de critères scientifiques. C'est ainsi que l'ergothérapeute se doit d'intégrer ces notions de plus en plus complexes et de développer l'art de pouvoir appliquer la science à la vie de tous les jours.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Margot Cattin Isabel
Références

Margot-Cattin, I. (2005). Réflexions sur l'art de rendre thérapeutique l'activité en se basant sur des concepts scientifiques. In Ergothérapie : science de l'activité ? Morges: 4e symposium francophone d'ergothérapie.

Retour en haut