Aller au contenu principal

Sans mari, sans travail, sans morale ? Aider et contrôler les "chômeuses seules" (Suisse, années 1930)

La crise des années 1930 est une période clé pour la définition de la notion moderne du chômage, où les critères de sexe et d’état civil deviennent déterminants. Si dans plusieurs pays les femmes mariées sont partiellement ou totalement exclues des aides en cas de chômage, car considérées à charge de leur mari, il en va autrement pour une femme célibataire, veuve ou divorcée. Ces femmes se voient accorder des aides publiques et n’échappent pas non plus à l’injonction au travail salarié promu par les autorités. Cet article analyse les contrôles spécifiques auxquels sont soumises ces chômeuses, en particulier en ce qui concerne leurs mœurs et leur sexualité. Il montre que la politique de prise en charge spécifique des chômeuses sans mari contribue à une gestion sexuée du marché de l’emploi, tout en promouvant des normes sexuées et le modèle familial traditionnel.

Auteur-e-s
Togni Carola
Références

Togni, C. (2016). Sans mari, sans travail, sans morale ? Aider et contrôler les “chômeuses seules” (Suisse, années 1930). Genre & Histoire, mis en ligne 16 février.

Liens
Retour en haut