Aller au contenu principal

Se hâter lentement vers une certaine proximité

Dans cet article, Karina Kühni met en évidence la curiosité et l’intelligence enfantine qui permettent d’expérimenter et de récolter des expériences. Elle appuie son raisonnement sur les travaux du psychologue Lev Vygotski qui considère les interactions sociales comme primordiales dans le processus d’apprentissage de l’enfant parce que c’est par l’intermédiaire des autres, de l’adulte que l’enfant s’engage dans ses activités. Le concept de zone de développement proximal (ZDP) de Vygotski est particulièrement développé dans l’article de Karina Kühni. Ce concept renvoie au juste milieu qui existe entre d’une part la course à l’efficacité dans l’apprentissage, et d’autre part le respect du rythme de l’enfant. Il est selon Karina Kühni primordial de réfléchir à notre manière d’accompagner les enfants dans leur développement.  Karina Kühni conclut en relevant que les éducatrices et les éducateurs doivent respecter le rythme d’apprentissage de chaque enfant en prenant bien soin de les accompagner tout au long du processus : ce n’est que de cette manière que l’enfant développera son activité intellectuelle et son autonomie.

Résumé : Emilie Pasquier

Auteur-e-s
Kuhni Karina
Références

Kühni, K. (2014). Se hâter lentement vers une certaine proximité. Revue [petite] enfance, 114, 70-75.

Retour en haut