Aller au contenu principal

Soziale Arbeit in der Schweiz heute - eine Standortbestimmung

Véréna Keller se penche dans ce chapitre de la parution « Wir haben die soziale Arbeit geprägt sur les récentes transformations du Travail Social en Suisse. Ce texte, rédigé en allemand, commence par interroger ce que désigne le terme « Travail Social ». Désigne-t-il des pratiques, un discours ou un idéal ? Peut-il être considéré comme un objet isolé ou comme dépendant de la politique sociale ? Comment doit-on appréhender un domaine aussi éclaté que le travail social ? Véréna Keller relève ensuite les transformations du travail social depuis 1970, celui-ci s’étant beaucoup étendu, comme le montrent l’augmentation du nombre de professionnel-le-s travaillant dans ce domaine et les formations qui se sont développées dans ce champ. L’auteure soulève également la question du fédéralisme suisse qui implique des politiques et des financements différents en fonction des cantons, voire des communes, et qui complexifie encore l’analyse de ce domaine. Véréna Keller évoque la politique d’activation qui engendre un travail social fondé sur les critères de l’économie néolibérale. En effet, le travail social doit désormais obéir à des logiques de concurrence et d’efficacité et produire des résultats mesurables à court terme. Véréna Keller termine cet état des lieux en se demandant quels principes doivent selon elle perdurer. Elle en retient trois : le travail social est un service public, le travail social doit se professionnaliser, le travail social ne peut pas tout faire.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Keller Véréna
Références

Keller, V. (2011). Soziale Arbeit in der Schweiz heute - eine Standortbestimmung. In U. Binggeli & C. Buhler (Eds), Wir haben die Soziale Arbeit gesprägt (pp. 215-223). Bern : Haupt Verlag.

Retour en haut