Aller au contenu principal

Un corps au travail e(s)t le travail du corps

Partant de ses expériences de vie, Karina Kühni revient sur l’intelligence par le corps et ses liens avec le travail. Partant de textes déjà publiés, de passages de son journal de bord personnel et de son mémoire de licence, elle réfléchit sur son métier d’éducatrice de la petite enfance. Deux fautes professionnelles lui permettent de montrer combien le corps de l’éducatrice est sollicité dans ce métier, tout en étant en dialogue permanent avec le corps d’autrui. Elle montre que les gestes du métier ne peuvent pas être dissociés de leur histoire sociale, et doivent être appréhendés au travers du prisme du genre. Elle conclut en soulignant la responsabilité qui pèse sur les épaules des éducatrices dans la conscientisation, la valorisation et la transmission ou non de ces gestes.

Résumé : Emilie Pasquier.

Auteur-e-s
Kuhni Karina
Références

Kühni, K. (2015). Un corps au travail e(s)t le travail du corps. Revue [petite] enfance, 117, 68-77.

Retour en haut