Aller au contenu principal

User Perspectives in Long-Term Care and the Role of Informal Carers

 

Ce chapitre rédigé en commun par Michel Naiditch, Judy Triantafillou, Patrizia Di Santo, Stéphanie Carretero et Elisabeth Hirsch Durett se trouve dans une publication intitulée « Long-term care in Europe ». Il prolonge les résultats d’analyses conduites au sein du projet européen de recherche INTERLINKS en se focalisant sur deux groupes de personnes concernées par le développement de services de soin longue durée.

Le but des auteur-e-s est d’examiner comment la place des usagers et usagères de ces services a évolué dans ce contexte. Pour ce faire, l’accent a été mis sur le paradigme du « client-actif » et sur la (re-)découverte du rôle joué par les soignant-e-s informel-le-s. Les réformes des soins longue durée ces dernières décennies ont non seulement souvent délaissé le rôle des soignant-e-s, mais elles ont également minimisé ou ignoré les différences et les conflits d’intérêt potentiels entre les personnes âgées et leurs soignant-e-s informel-le-s. Ces deux groupes peuvent en effet avoir des besoins et des attentes différents, ce qui peut entraîner des conflits. Comme le bien-être des soignant-e-s et des personnes âgées sont interdépendants, la politique doit sérieusement prendre en compte toutes les dimensions de cette relation.

 

 

Auteur-e-s
Carretero Stephanie
Di Santo Patrizia
Hirsch Durrett Elisabeth
Naiditch Michel
Triantafillou Judy
Références

Naiditch, M., Triantafillou, J., Di Santo, P., Carretero, S., & Hirsch Durrett, E. (2013). User Perspectives in Long-Term Care and the Role of Informal Carers. In K. Leisenring, J. Billing & H. Nies (Eds.), Long-Term Care in Europe. Improving Policy and Practice (pp. 45-80). Basingstoke : Palgrave Macmillan.

Retour en haut