Aller au contenu principal

Utilisation d'instruments de mesure avec des personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral : une enquête par questionnaire auprès d'ergothérapeutes en Suisse romande

L’intérêt des instruments de mesure standardisés est reconnu en ergothérapie et plusieurs organisations professionnelles promeuvent leur utilisation. Les résultats d’études anglo-saxonnes montrent toutefois que les ergothérapeutes n’y ont pas tous recours dans leur pratique et que ceux qui en utilisent ne le font pas de manière fréquente. Les instruments de mesure étant développés et diffusés surtout en anglais, il est possible que les ergothérapeutes francophones en utilisent encore moins. Les objectifs de l’étude étaient : 1) de décrire les instruments de mesure standardisés utilisés auprès de personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral par les ergothérapeutes en Suisse romande ; et 2) de décrire leur perception de facteurs facilitant ou entravant la sélection et l’utilisation d’instruments de mesure standardisés. Une enquête par questionnaire postal et en ligne a été menée. Soixante-sept ergothérapeutes y ont répondu. Quarante (60 %) participants ont indiqué utiliser des instruments de mesure standardisés et en ont cité 45 différents. Les versions utilisées sont à plus de 80 % en français et les participants indiquent ne pas savoir si ces dernières sont validées dans un tiers des cas. Enfin, les participants estiment que l’accès aux informations et aux instruments de mesure en français est mauvais. Les acteurs de la recherche et du développement de même que ceux de la formation devraient mettre en œuvre des stratégies permettant de faciliter la sélection et l’utilisation d’instruments de mesure par les ergothérapeutes francophones de Suisse.

Auteur-e-s
Bertrand Leiser Martine
Howald Anouk
Kühne Nicolas
Siegenthaler Julia
Références

Bertrand, A. M., Howald, A., Siegenthaler, J. & Kühne, N. (2015). Utilisation d'instruments de mesure avec des personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral : une enquête par questionnaire auprès d'ergothérapeute en Suisse romande. Revue francophone de recherche en ergothérapie, 1(1), 43-61. doi: dx.doi.org/10.13096/rfre.v1n1.23

Liens
Retour en haut