Aller au contenu principal

Utiliser une perspective occupationnelle dans les milieux cliniques en Suisse ? (Partie 2)

Dans cet article (dont la 1ère partie est parue dans le n° 8  et la 3e partie dans le n° 12), L. Vionnet et D. Bellagamba, étudiant·e·s au master ès Sciences de la Santé (MSc-Sa), présentent l’état de la littérature ainsi que des réflexions sur le rôle de l’ergothérapie dans deux contextes différents : les soins palliatifs et l’accompagnement de personnes âgées à risque de perdre leur permis de conduire. L. Vionnet questionne la participation sociale dans les services de soins palliatifs, en discutant des notions de disruption et de déprivation occupationnelles. D. Bellagamba explique quant à lui en quoi l’arrêt de la conduite automobile pour les personnes âgées est une déprivation occupationnelle lorsque l’arrêt de conduite a lieu suite à un retrait forcé du permis de conduire.

Résumé : Noémie Pulzer

Auteur-e-s
Margot Cattin Isabel
Gertsch Morgan
Vionnet Line
Bellagamba David
Sohier Aurélie
Références

Margot-Cattin, I., Gertsch, M., Vionnet, L., Bellagamba, D., & Sohier, A. (2018). Utiliser une perspective occupationnelle dans les milieux cliniques en Suisse ? (Partie 2). Ergothérapie : journal de l'Association Suisse des Ergothérapeutes, 10, 22-25.

Recherche(s) liée(s)
Retour en haut